Les 7 et 8 février 2018, s’est déroulée la Conférence Professionnelle FO de la branche de la Répartition Pharmaceutique qui a réuni une quarantaine de camarades au siège de la Fédération autour de Jacques TECHER, Secrétaire Général et Philippe PANNIER, Secrétaire Fédéral.  Ces deux jours ont été consacrés à une formation sur les modifications qui seront engendrées par la mise en place du Comité Social et Economique ainsi qu’à des échanges et réflexions sur la situation de la Branche et des entreprises du secteur.

Pascal PAVAGEAU, Secrétaire Confédéral est également venu à la rencontre des militants. 

Après 3 réunions de négociation dans la Branche de la Maroquinerie consacrée aux salaires minima, l'ultime proposition patronale a été des plus surprenantes :

 

  • 1,3% (à peine 0.06 point de plus que l’augmentation du SMIC) mais uniquement sur les 3 premiers niveaux,
  • 1,24% sur le reste de la grille.

 

FO, qui avait porté une première revendication à 2% puis une contreproposition à 1,5%, ne peut que déplorer et rejeter cette proposition qui n’est pas en rapport avec l’état de la Branche.

 

Nous nous devons aussi d’interroger tous les interlocuteurs (notamment la CFDT et la CGT signataires) sur les éléments suivants :

 

  • Comment une Branche, qui se revendique de l'industrie du luxe, qui a toujours du mal à recruter du personnel qualifié, et qui avait la possibilité d'afficher une grille de salaires plutôt attractive, se retrouve finalement avec une grille sans dynamisme ?

 

  • Pourquoi cette Branche, au lieu d’inciter à la progression et à l’évolution professionnelle, fait tout le contraire en actant un véritable tassement de la grille, en dévalorisant les compétences acquises, en augmentant plus le salaire des "débutants" (+1,3%) et moins les salariés les plus qualifiés (+1,24%) ?

 

  • Pourquoi une telle différence de traitement ?

 

FO ne peut cautionner cela, raison pour laquelle nous n’avons pas signé l’accord. 

 

C'est un véritable échec de communication et d’attractivité dans une branche où le développement des compétences est pourtant un enjeu majeur !!!

 

Contacts :

Jacques TECHER

Secrétaire Général

Fédération FO pharmacie, LBM, Cuir et habillement

01/40/52/85/60

 

Paris, le 30 janvier 2018